Place Drouet-d’Erlon

Avez-vous déjà remarqué cette énorme colonne couronnée d’un trophée sur la façade de ce restaurant de la place Drouet-d’Erlon ?

Architectes Bellou, Bellanger et Collet. Permis de construire en 1924.

Restaurant-Brasserie « L’Edito-Reims », 80 place Drouet-d’Erlon.

Au N° 80 de la Place Drouet d’Erlon, propriété d’Alfred Lefebvre. Reconstruction d’un immeuble de rapport en pierre. Très originale maison-colonne, se situant dans le courant électique le plus volubile et évocateur, oeuvre de Bellou, Bellanger et Collet (1924). Constructeur Industriel, originaire de Trépail. Constructeur d’appareils de chauffage et d’hydrothérapie pour l’hôpital général, à Saint-Marcoul, à l’asile de nuit, dans les établissements de bains, chez les apprêteurs d’étoffes, chez les fabricants de bouchon, dans les restaurants, cela lui permet d’offrir à tous ses clients et de leur garantir pendant 18 années consécutives l’usage des appareils qu’il leur a fournis. Inventeur d’un certain nombre d’appareils de chauffage entre autres de l’Escargot rémois et du poële Fulgore. Brevet pour garantir de la fumée les cheminées en plaçant à leur sommet un tuyau spécial en tôle galvanisée auquel il a donné le nom de Malgré tout. Son usine est un établissement modèle. Ouvriers et patron vivent côte à côte. Les ouvriers de leur côté sont très dévoués pour celui qui leur procure pendant toute l’année un travail assuré. Ils le respectent, lui obéissent et lui donnent toutes les fois qu’ils en ont l’occasion, des témoignages d’estime et de reconnaissance. Médaille d’or en 1892. Propriétaire de soixante-seize plaques de cheminée en fonte, du 16e siècle au commencement du 19e siècle. Collection probablement l’une des plus importantes de ce genre réunies par un particulier. Collection des plaques de foyer de M. Alfred Lefebvre Place d’Erlon, 80, Reims, la Ville de Reims vient de perdre une de ses attractions, une de ses curiosités les plus pittoresques. M. Alfred Lefebvre propriétaire d’un domaine à Villers-Marmery, il a découvert au sommet d’un bois dominant sa propriété, une source assez abondante. Villers-Marmery, le 17 novembre 1916 à 9 heures enterrement de M. Alfred Lefebvre, propriétaire de Paramelle (abbé) de Villers-Marmery.
Source : Jean-Luc Jolivet – En savoir plus

dsc_3840-copie
dsc_3841-copie

 

 

dsc_3846-copie

 

dsc_3844-copie

 

dsc_3843-copie

 

dsc_3839-copie