5 rue Cérès

L’ancien “Café Louis XV”, 5 rue Cérès. Architectes : Emile Thion et Marcel Rousseau. Style Rococo.

“Le décor intérieur d’origine du rez-de-chaussée, de style Louis XV a disparu lors d’une réfection (Olivier Rigaud – Reims au temps de l’Art-Déco, éd du Huitième Jour)”

“Au début du XXe siècle, on trouvait au N° 5 de la rue, le café “Louis XV” d’abord implanté place Royale, il avait été déplacé par son propriétaire dans la rue Cérès. Démoli pendant la 1ère guerre mondiale, son activité a repris en 1919 dans un baraquement en bois provisoire à l’entrée de la rue. En 1895, le café possédait une cafetière économique, précurseur des percolateurs. (JC Thuret dans Reims, rues et lieux)”

 

 

 

 

 

 

2 thoughts on “5 rue Cérès

  1. On peut aussi se reporter à la vie rémoise d’Eugène Dupont, publiée par J-Y. Sureau en 2005 pour les années 1873-1876 (pp. 77-80)mais aussi (et c’est ce que je retiens) aux notes d’Henri Menu, publiées dans l’AMB 1895, mais pas seulement.

    1. Merci Francis voilà ce que j’ai trouvé dans La vie rémoise :
      C’est en cette année que Jean-Marie Jacquier cède à son fils Auguste le Café Louis XV, au n° 5 de la rue Cérès, démoli depuis par les Boches et reconstitué, dès l’armistice de 1918, sous forme d’un pittoresque baraquement, à tous vents, sous l’œil de son moderne tenancier, l’aimable Tayot-Lefèvre. Encore, en avril 1923, à son tour, va-t-il disparaître, ce provisoire, pour devenir un définitif qu’on espère aussi somptueux et confortable que son aîné disparu. Auguste Jacquier venait d’épouser Rosalie Archambault, de Saint-Morel (Ardennes)…. lire la suite sur cette page : https://sites.google.com/site/lavieremoise/la-vie-remoise/la-vie-remoise-1873-1876—4eme-volume/la-vie-remoise-en-1875

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.