1 rue Kellermann

A l’angle de la rue Kellermann et du boulevard Lundy, cette aile de l’Hôtel de Brimont, est maintenant occupée par le champagne Montaudon.

Coté du boulevard Lundy, au 34 c’est le champagne Jacquart qui occupe ce magnifique hôtel particulier

Cet Hôtel de Brimont, daté de 1897 a été construit pour le Vicomte André Ruinart de Brimont (1861-1919) et son épouse Charlotte Riboldi (1867-1925). Le Vicomte Gérard Ruinart de Brimont (1902-1975) l’a ensuite occupé.
Ce fut ensuite le Groupement Professionnel des Industries du Verre en 1948, puis l’Internat du Lycée Roosevelt, en 1959, puis La DAFCO et CAFOC et Service académique d’orientation et d’information avant de laisser place à ces maisons de champagne

André Ruinart de Brimont était négociant en vins de Champagne, il épousa à Reims le 2 juin 1888, Charlotte Riboldi, née à Londres le 11 mai 1867. Il fut vice-président de la Société des Amis du vieux Reims. C’est  donc en 1896 qu’André Ruinart de Brimont fit construire le somptueux hôtel particulier sur une parcelle de 2765 m2 au N° 34 du boulevard Lundy. Ces terrains avaient été libérés par la démolition des usines Pierrard-Parpaite (textile).

Superbe hôtel particulier construit par l’architecte Paul Blondel en 1897 pour le vicomte André Ruinart de Brimont, vice-président de la maison de champagne Ruinart. Même si l’histoire fait état du nom de l’architecte Amand-Fidèle-Jules Bègue 1830/1927), fils du maître de filature, aux prénoms cocasses. C’est bien l’architecte Paul Blondel qui est à l’origine des plans du bâtiment. Deux pavillons encadrent la cour. Celui de droite, sur la rue Kellermann, était destiné aux bureaux de la maison Ruinart, ce qui explique le raffinement de sa décoration intérieure. La porte du N° 1 de la rue Kellermann est surmontée d’un cartouche sculpté du monogramme R.P.F, pour Ruinart père et fils, ancienne raison sociale de la maison de champagne.

Ce monogramme est énigmatique, car on y lit les lettres R.P.F. Mais à y regarder de plus près, on se rend compte que la lettre F, est surimposée sur les lettres R.P et que par conséquent leur lecture doit se faire dans l’ordre R.P.F. Ce cartouche est encadré de palmes et d’une banderole sur laquelle sont gravées deux dates; 1729 et 1897. La première rappelle la date de fondation de la Maison Ruinart, qui serait la maison des vins de Champagne la plus ancienne de Reims. La seconde, indique l’année d’achèvement de l’hôtel. Le pavillon de gauche, sur la rue Coquebert, était affecté aux communs, remises et écuries.

En 1959 au N° 1 de la rue Kellermann le ministère de l’Éducation nationale s’en porta acquéreur pour 26 millions de francs et y fit aménager l’internat (filles) du lycée technique Roosevelt, puis héberger les services de l’Académie de Reims et le Champagne Montaudon.

Vers 1982 /2004 au N° 1 de la rue Kellermann. Ministère de l’Éducation. Délégation régionale de l’office national d’information sur les enseignements et les professionnels (onisep), Dronisep Académie de Reims 1, rue Kellermann. Délégué régional Michel Richard 1998.

Maison Montaudon, cette maison, dont Joséphine Baker a appréciait particulièrement les champagnes, est restée familiale pendant un siècle. 1, rue Kellermann en 2013. Actuellement, c’est le siège social hôtel du Champagne Jacquart. Au cours de la vendange 2009, la Maison a rejoint le boulevard Lundy. L’Hôtel de Brimont, édifié par Paul Blondel, collaborateur du Baron Haussmann à la fin du 19e siècle pour la rénovation du vieux Paris, devient alors sa nouvelle adresse.

Source JLJF.