1 thought on “Rue Andrieux

  1. Au N° 25 de la rue Andrieux avant 1914, un hôtel particulier en pierre et brique sur une petite cour. Beau décor sculpté. Fenêtres à meneau central décoré. Belle porte charretière. Hôtel particulier de Melchior, marquis de Polignac. Lorsqu’il est venu s’installer à Reims, Melchior de Polignac avait fait transformer la salle de billard de la rue Andrieux en salle de musique de façon à pouvoir y installer un orgue à trois claviers et trente quatre jeux (ou plus exactement de 34 rangs). Sa maison de la rue Andrieux abrita une série de soirées musicales de 1911 à 1914, la guerre ayant brisé cet élan remarquable. La série de concert fut inaugurée par Lucien Capet et son quatuor à cordes. Deux artistes de ses amis Paul Baignières et Karlowski, surent y créer ce décor harmonieux et accueillant que devait connaître pendant dix ans. Lucien Capet, Maurice Hewitt, les frères Cassadesus, l’organiste Joseph Bonnet, ainsi qu’une foule de chanteurs et de virtuoses étrangers. L’orgue du marquis Melchior de Polignac demeura dans la salle de musique de la rue Andrieux jusqu’en 1940 lorsque les Allemands occupèrent le château et accordèrent vingt quatre heures aux propriétaires pour faire démonter et enlever les orgues, ce qu’il fut fait. Melchior est né à Joigny dans l’Yonne le 27 septembre 1880. Son père Guy Melchior Jules Marie Marquis de Polignac était à cette époque en garnison dans la région. Sa mère Louise Pommery de Nanteuil n’est autre que la fille de Madame Pommery qui fit construire en 1868 la célèbre Maison de Champagne du même nom. En 1917, Melchior épousa Nina Floyd Crosby, une citoyenne américaine. Il a un fils unique Dalmas. Le mariage fut célébré à New-York le 24 octobre. Melchior décède à Neuilly sur Seine le 18 décembre 1950 dans son hôtel particulier. Il est inhumé à Guidel (Morbihan).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.